Le web du futur sera-t-il résilient ? Comment le rendre compatible avec un monde qui va manquer de matières premières pour construire et alimenter les 100 milliards d’objets connectés prévus pour 2050 ? La solution pourrait résider dans le développement d’intelligences artificielles ou peut-être dans la décentralisation du Web… Et pourquoi pas dans un internet “symbiotique” ? Si on se désintoxiquait de ces 1 et de ces 0 qui ont rendu l’humanité dépendante en quelques années.

_______________